frenchPrésentation de l'éditeur
Trois enfants ne ressortent pas des bois où ils ont passé l'après-midi. La police retrouve un seul garçon. Il ne se rappelle rien : les deux autres ne réapparaîtront jamais. Vingt ans plus tard, Rob, l'unique rescapé, est devenu inspecteur de police. Quand une fillette est tuée dans ces mêmes bois, il est chargé de l'enquête et doit affronter les secrets d'un passé qui le hante.

Il m'a fallu un peu de temps pour entrer dans ce thriller. Il devient cependant captivant, même si les enquêteurs ne semblent guère progresser pendant plusieurs semaines.

Car c'est avant tout le récit d'un homme meurtri, obsédé par son passé, traumatisé par la perte de ses deux meilleurs amis alors qu'il était enfant. L'épisode de leur disparition ressurgit par bribes alors qu'il mène une enquête à l'endroit même où il jouait avec ses camarades, où on l'a découvert seul et taché de sang, les autres demeurant introuvables... C'est aussi l'histoire d'une amitié profonde entre collègues : Rob et Cassie qui s'entendent comme un frère et une soeur (chamailleries, mesquineries, rivalités, mais aussi grande complicité, confiance, confidences). Amitié aussi avec Sam : après des journées d'enquête longues, fastidieuses, éreintantes, Rob et Cassie se retrouvent souvent le soir avec ce collègue pour boire, rire, refaire le monde, se débarrasser de la noirceur de la journée...

J'ai aimé les interrogatoires très bien menés, les aveux saisis comme on ferre un poisson, le témoin que l'inspecteur "perd" lors de la déposition suite à une parole maladroite, les impressions du (des) collègue(s) qui y assiste(nt) derrière le miroir sans tain ou en planque dans un fourgon...

La colère nous prend quand on découvre le mobile, les manipulations, les mensonges... cette impression d'un gâchis immense. Et la conclusion que Rob s'est laissé aveugler par son implication dans l'ancienne affaire, certes, mais aussi par ses sentiments... J'ai juste trouvé dommage et frustrant qu'il subsiste un gros point d'interrogation.

Merci à Cuné pour l'idée !

Ma note : 15/20

Ecorces de sang, Tana French, Points Thriller, juin 2009, 565 p. (paru en version brochée sous le titre La mort dans les bois, Editions Michel Lafon, mai 2008, 472 p.).