a

Présentation de l'éditeur : Ariane Fornia, bientôt dix-huit ans, nous offre le réjouissant inventaire d'une adolescence sur laquelle elle se retourne une dernière fois avec une surprenante maturité. Des chroniques où se reconnaîtront ses congénères et un mode d'emploi à l'usage des adultes pour décoder cette peuplade étrange : les jeunes. Verve, humour mordant, sens de la formule autodérision. On rit à chaque page en même temps qu'on est bluffé par le talent d'observation et le style de cette étonnante jeune fille. Un Objet Littéraire Non Identifié, à la fois vif et romantique.

Livre choisi au hasard parmi les sorties "poche", j'en attendais une distraction simple, un truc rigolo à lire sur la plage, j'ai été agréablement surprise. Il y a beaucoup d'humour (parfois un peu trop poussé), ça coule tout seul, mais c'est aussi parfois très juste et finalement beaucoup moins léger qu'il n'y paraît.

Si vous voulez rire franchement, courez lire "L comme langue" p. 43 : on y apprend comment se déroule le premier baiser amoureux au collège. Ca m'a beaucoup amusée, j'ai donc lu le passage à haute voix à mon fils, hilare... qui ponctuait néanmoins ma lecture de "C'est n'importe quoi !"... Un peu dans le même esprit : les conséquences d'un slow apparemment anodin, p. 122-123.

Passé le premier chapitre "Petit inventaire de l'adolescence à l'usage des adultes", le ton devient moins léger, plus grinçant. L'auteur s'en prend gentiment aux croulants que nous sommes, non sans préciser qu'elle ne se fait pas d'illusions sur son propre devenir. Elle développe également des thèmes qui lui tiennent à coeur : l'école, l'écriture, l'Europe, etc. Les adultes/parents sont bien sûr malmenés : nous sommes une génération nostalgique de l'adolescence, soit... Il est vrai que sa description d'internet chez les ados peut très bien s'appliquer à nous les blogueurs...

L'auteur défend son livre tant bien que mal ici, face à Naulleau/Zemmour chez Ruquier.

Précision : Ariane Fornia est la fille de Sylvie Brunel, elles ont d'ailleurs signé à quatre mains La déliaison (je viens de le commander !).

Ma note : 15/20

L'avis de Mr : "Ce livre dissèque certains états d'âmes, ainsi que certains modes de pensée et de vie d'adolescents français aujourd'hui. Bien que désormais quadragénaire, je m'y suis (rétrospectivement) parfois reconnu (sauf dans l'ado flippé pour son avenir). Le style implique une certaine assiduité dans la lecture (lecture en diagonale impossible) mais l'humour qui s'en dégage mérite qu'on s'y arrête. Ma note : ***/5."

Dernière morsure, Ariane Fornia, Le Livre de Poche, juin 2009, 216 p.

Un autre livre amusant qui traite de l'adolescence, cette fois côté parents :

rancourt_2