benchetrit

Une journée dans la vie de Charly Traoré, collégien de sixième enbench banlieue parisienne. Charly vit avec son frère aîné toxicomane et leur douce mère Joséphine, Malienne, qui fait le ménage chez les Roland.

Un jour bien particulier : Joséphine vient de se faire emmener par la police et son fils ignore pourquoi. Au lieu de se rendre au collège, Charly erre jusqu'au soir dans la cité pour trouver son frère. Il doit lui annoncer la nouvelle et comprendre ce que leur mère a fait pour se faire arrêter.

Je n'ai pas lu ce livre au bon moment : trop peu de temps après La vie de ma mère ! de Thierry Jonquet, je ne pouvais éviter de comparer ces deux romans, au détriment de celui de Benchetrit. Il m'a également fait penser à Il faut sauver Saïd de Brigitte Smadja. Bref, j'ai eu tout au long de la lecture une impression désagréable de "déja-lu".

J'ai finalement réussi à me laisser aller au plaisir de la lecture : ça ne manque pas d'humour, Charly est touchant, son imagination est débordante. Il y a un joli échange entre le jeune garçon et son grand frère (p. 189 et suivantes), un moment très drôle aussi (le voisin soi-disant vampire).

Deux belles phrases :

"Les gens qui souffrent vous manquent même quand ils sont là." (p. 191)

"(...) ma mère a entendu un homme à la télé qui expliquait qu'il fallait toujours dire quelque chose de positif aux enfants avant qu'ils s'endorment, et un autre truc positif quand ils se réveillent." (p. 278)

Une description amusante des mères à la sortie de l'école :

"Il y a des mères pressées, qui arrivent en courant, attendent en tournant, et tirent leur gamin par le bras, pour repartir à fond. Il y a des mères timides, qui restent à trois kilomètres de la sortie, presque cachées derrière un Abribus. Il y a des mères qui se croient supérieures, qui viennent en robe de soirée et se plantent juste devant la sortie en faisant semblant de parler au téléphone." (p. 205)

Ma note : challenge14/20

Le coeur en dehors, Samuel Benchetrit, Grasset & Fasquelle, août 2009, 296 p.

4ème livre lu dans le cadre du challenge 1% littéraire 2009, première (légère) déception.

J'avais aimé Chroniques de l'asphalte, 1 (mais pas le 2) et Récit d'un branleur

benchetrit2benchetrit3