bocalLe papa d'Anaïs et sa grand-mère Nona lui répètent sans arrêt qu'elle est très jolie en lui attribuant de gentils surnoms... mais pas sa maman, qui se sent responsable de son seul défaut : elle a "un oeil qui regarde le ciel et un oeil qui regarde les pâquerettes". 

Anaïs a plein d'amis, elle ne se soucie guère de cette différence... jusqu'au jour où Daniella arrive dans sa classe et se moque d'elle, faisant rire les autres. La vie à l'école devient difficile, la fillette place alors beaucoup d'espoir dans la chirurgie qui doit lui rendre un regard "normal"...

Tout en simplicité, ce petit roman est très beau, plein de phrases bien senties, d'illustrations mignonnes. On ne peut qu'admirer le courage d'Anaïs et la subtilité de la grand-mère.

Ma note : 14/20

Le poisson, dans le bocal ! Moka, L'Ecole des Loisirs, Mouche, mars 2001, 46 p.