crimes

Après quelques jours d'hospitalisation suite à une chute, Gilles rentre chez lui amnésique. Il questionne sa femme Lisa pour se réapproprier son passé. Mais a-t-il réellement tout oublié ? était-il vraiment l'homme idéal décrit par son épouse ? ou s'agit-il de subterfuges de part et d'autre pour donner une nouvelle chance à ce couple usé par les années de vie commune ? Ainsi s'exprime Gilles : "J'ai vraiment cédé à la volupté d'être recréé par la femme que j'aime. J'étais parti pour essayer de ressembler à celui que tu voulais." (p. 63). Explications, rebondissements, aveux, pardons...

C'est vraiment dans ce registre que j'apprécie Eric-Emmanuel Schmitt : théâtre, réflexion et humour grinçant. Il nous présente ici un regard cynique, féroce, parfois tendre sur le couple et les méandres des sentiments conjugaux... Un bon moment de lecture non-stop.

Ma note : 15/20

Petits crimes conjugaux, Eric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel, septembre 2003, 126 p.

Deux pièces de l'auteur que j'avais savourées : La nuit de Valognes et Variations énigmatiques.