soldatezenattifait_main

Après la découverte de Une bouteille dans la mer de Gaza, j'ai eu très envie d'en connaître davantage sur Valérie Zenatti, de savoir quelle était son expérience concernant Israël. Ce récit autobiographique a répondu à mes attentes. L'auteur y relate ses deux années de service militaire obligatoire à partir de 18 ans, soit cinq ans après avoir quitté la France avec ses parents... Tendresse et rires avec les amies de lycée, épreuves du baccalauréat, départ pour l'armée, classes et impitoyable discipline militaire, formation éprouvante pour les services secrets - réservés à l'élite - puis affectation... Pas de révolte à l'idée d'aller "faire l'armée", de l'appréhension bien sûr mais beaucoup de sagesse et la conscience de servir son pays pour une cause qui lui tient à coeur.

D'une grande sensibilité et non dénué d'humour, ce témoignage est passionnant et très riche d'enseignements. Beaucoup de douceur dans le récit, la jeune femme est vraiment attachante. Vive, passionnée, mais mûre et réfléchie, la jeune Valérie s'interroge sur son avenir, sur l'amour, réserve une grande place à l'amitié et aux livres, mais est aussi très préoccupée par Israël et la paix qu'elle aimerait voir y régner. "Je n'aimerais pas vivre dans un pays où il n'y a rien à changer" (p. 213).

LA PHRASE DU LIVRE à laquelle j'adhère totalement : "C'est à ça que je reconnais un bon livre. Quand le sourire et le désespoir sont mêlés." (p. 50).

J'ai relevé beaucoup trop d'autres passages pour les retranscrire ici, lisez le livre Clin doeil1 !

Ma note : 17/20

Quand j'étais soldate, Valérie Zenatti, L'Ecole des Loisirs, Medium, août 2002, 258 p.

* * * * *

Quelques mots sur l'auteur : "Valérie Zenatti est née à Nice le premier avril 1970. L'année de ses treize ans, ses parents, tous les deux juifs, décident de partir pour l'Israël, la terre promise, à Beer-Sheva. C'est aussi dans ce pays que de 1988 à 1990 elle va devoir faire son service militaire. Après cette épreuve obligatoire, elle décide de commencer des études d'histoire et d'hébreu pour finalement être journaliste." (source : Livres-à-gogo).