durrellPrésentation de l'éditeur : Les voyages réussis, c'est bien connu, sont "sans histoire". Eh bien disons, pour faire bref, que celui-ci vaut son pesant d'aventures. Un sort malin semble avoir décidé de contrecarrer les projets de notre ami, parti à la recherche d'animaux rares. Compagnies d'aviation en déroute, politiciens en mal de révolution : il en faudra plus pour décourager notre voyageur, bientôt installé dans la forêt du Chaco, au coeur du Paraguay. Mais ne dirait-on pas qu'elle vacille légèrement cette forêt, sous l'emprise de quelque alcool local ? De Jules César Centurion, le menuisier du village, à Pooh le recoon mangeur de crabe, d'Eggbert l'oiseau crieur à Paula l'employée de maison modèle et patronne du bordel voisin, sans parler d'une bonne centaine d'autres personnages tout aussi pittoresques, tout se mêle bientôt sous la plume d'un Durrell au sommet de sa forme, en une ronde endiablée, quelque peu titubante...

Mr a lu :

Gerald Durrell raconte un voyage en Amérique du Sud effectué en 1954 pour y collecter des animaux destinés à des parcs zoologiques. Les anecdotes issues de ses rencontres avec les populations autochtones, autant que la description de ses captures font l'intérêt de ce livre. Ecrit avec humour, il est très agréable à lire.

Ma note : 14/20

La forêt ivre, Gerald Durrell, Payot, janvier 1995, 232 p.

L'auteur : Gérald Durrell, né à Jamshedpur (Inde) en 1925, frère du romancier Lawrence Durrell, a voué sa vie à la défense des espèces animales en voie de disparition. La création du zoo de Jersey et du Wild Life Preservation Trust, ses livres truculents et ses séries d'émissions télévisées l'ont rendu mondialement célèbre.