audierneMélodie a 18 ans, elle relate une période très douloureuse de sa vie : l'arrestation de son père trois ans plus tôt pour des accusations de pédophilie, puis celle de sa mère présumée complice. Il s'agirait selon les parents d'une sombre histoire de vengeance, Mélodie est donc convaincue de leur innocence. Elle se retrouve placée en foyer et séparée de son petit frère de huit ans accueilli lui dans une famille. Elle quitte une adolescence choyée (père kiné, famille heureuse) pour un milieu où les jeunes filles ont pour la plupart vécu des drames. La libération  de sa mère n'arrange pas les choses : l'opprobre du voisinage et les difficultés pécuniaires les obligent à déménager dans un quartier "difficile", la maman s'absente beaucoup pour son travail, Mélodie est selon la formule consacrée "sur une mauvaise pente", le petit frère présente des troubles psychologiques...

L'auteur dénonce ici les failles du système judiciaire. C'est bien sûr révoltant, on ne peut s'empêcher de penser à certaines affaires récentes où des innocents ont purgé une peine à tort et vu des accusations briser leur vie, leur famille, leur image. J'ai eu du mal à adhérer au style et ai de ce fait lu cet ouvrage en trois semaines, l'entrecoupant d'autres lectures. Il faut dire que la narratrice est adolescente, ce qui explique la manière de s'exprimer. La mère de Mélodie m'a paru vraiment excessive, en particulier lors des procès, de même que la principale accusatrice, madame Ruttard. Enfin, les prises de position de l'auteur m'ont semblé moins mesurées que dans certains autres de ses ouvrages, on a un peu l'impression d'une vision caricaturale où des gens miséreux se roulent dans la fange et se vengent des citoyens "respectables" par des calomnies... Mais Hervé Jaouen a probablement voulu faire un livre "coup de poing" et en ce sens, c'est plutôt réussi.

Merci à Lasardine qui m'a donné envie de découvrir ce livre ! elle en parle .

Les ciels de la baie d'Audierne, Hervé Jaouen, Pocket, février 2008, 343 p.

De cet auteur breton Hervé Jaouen, j'ai beaucoup aimé Au-dessous du calvaire, le thème et le style sont très différents :

calvaire

Présentation de l'éditeur : Aujourd'hui encore, au sommet des monts d'Arrée, un vieux calvaire de granit domine un paysage de malédiction. Pour quelques anciens. il invite au recueillement et au souvenir. Trop de destins se sont croisés là, pour le pire, dans le chaos du printemps 1944. En avril de cette année-là, des compagnies de SS traînent toujours dans la région. Et les cinq frères Kermanac'h n'ont pas attendu l'envahisseur pour se déchirer autour de la ferme familiale. Les uns ont choisi le maquis, les autres les brigades nationalistes bretonnes qui ne cachent pas leurs sympathies nazies. Quant à leur sœur, elle a le malheur d'aimer un Allemand. La tragédie de la Libération se profile déjà...