kressmannAprès la découverte du texte magnifique et percutant Inconnu à cette adresse de Katherine Kressmann Taylor, j'ai eu envie de connaître ses autres écrits. Voici un recueil de cinq nouvelles, qui ont été publiées sous des pseudonymes dans différentes revues entre 1935 et 1963.

Mes trois préférées :

Dans "Anna" , une jeune fille de 17 ans fait l'expérience d'un coup de foudre et découvre que le jeu de la séduction peut comporter du sadisme et du masochisme.

"Ellie Pearl" ou les dilemmes d'une jeune femme originaire de la montagne devenue dactylo : faire sa vie au milieu des siens ou les quitter ? tradition ou modernisme ? campagne ou ville ? épouser un agriculteur ou un de ses responsables hiérarchiques ? Son corps va décider pour elle...

"Madame" ou la nostalgie d'une flamboyante jeunesse. Et comment, par égoïsme et lâcheté, on préfère fermer les yeux sur le malheur d'autrui...

Un bien joli moment avec ces nouvelles charmantes et pleines de sensibilité. Certaines m'ont un peu fait penser à Stefan Zweig.

Ainsi rêvent les femmes, Katherine Kressmann Taylor, Le Livre de Poche, février 2008, 87 p.

A venir prochainement : Ainsi mentent les hommes.

Merci à Sylvie qui m'a conseillé ces deux recueils de nouvelles.