hiverLe cadavre d'un gros homme est découvert pendu dans un arbre, nu et gelé. Le suicide est rapidement exclu. L'équipe de la jeune Malin Fors entre en action pour mener l'enquête.

Encore un polar suédois, bien différent de ceux de Camilla Läckberg, Stieg Larsson ou de L'écho des morts... hormis le climat rude et les noms de personnages et de lieux bien difficiles à mémoriser !

Le thriller peine à démarrer : le récit reste longtemps axé sur l'équipe policière, et en particulier sur les difficultés de Malin avec l'alcool, les hommes, et sa fille de quatorze ans. Je n'ai vraiment été captivée qu'à partir d'une centaine de pages, avec le témoignage d'un vieil homme qui a connu la victime... Plusieurs pistes apparaissent alors autour de thèmes intéressants : délinquance juvénile, cultes vikings, matriarcat. De temps en temps, le cadavre témoigne de ce qui se passe autour de sa dépouille ; sa parole (ou est-ce le discours que lui attribue Malin ?) revient, lancinante, pour encourager les enquêteurs à poursuivre leurs investigations : "Je sais qui éprouvait tant de haine. Mais était-ce vraiment de la haine ? Tu as le droit de te poser la question. C'était peut-être du désespoir ? De la solitude ? De la colère ? Ou bien de la curiosité ? Un sacrifice ? Une erreur ? Pis que ça, peut-être." (p. 276)...Les cent dernières pages sont passionnantes, et émouvantes.

Le style étant très fluide, j'ai passé d'excellents moments avec ce thriller. Seul reproche : la multiplication des personnages hachure la lecture quand on doit prendre des notes pour s'y retrouver dans les noms.

Ce thriller s'inscrit dans une série où seront déclinées les quatre saisons, j'ai hâte de découvrir les autres opus.

Plaisir de lecture : 15/20

Il s'agissait d'une lecture commune  lecteur lecteur  avec Emmyne, je vous invite à découvrir son avis. Polar polaire en parle aussi. Stephie et Pimprenelle en ont fait leur lecture du dimanche.

Hiver, Mons Kallentoft, Le Serpent à Plumes, Serpent Noir, novembre 2009, 483 p.