clementPrésentation de l'éditeur : Lou et Théo adorent aller chez leurs grands-parents : Mamie leur prépare de délicieux goûters, Papi les emmène jouer à la belote au bistrot, ou bien jardiner au potager, en déclamant des vers... Car Papi est poète ! Mais un jour, Mamie meurt. Papi est si triste. Pourtant, il n'arrive pas à pleurer... Il s'enferme dans un profond mutisme. La mère de Lou décide d'envoyer Papi en maison de retraite. Lou ne peut s'y résoudre. Alors il lui vient une idée : elle va kidnapper son grand-père...

J'ai emprunté ce livre car Junior et moi avions beaucoup aimé Noé de cette auteur. Déception avec Loulette : on y suit l'invraisemblable combat d'une fillette soucieuse d'épargner la maison de retraite à son grand-père. Avec la complicité d'un SDF, elle le cache dans un vieux wagon en attendant qu'il sorte de sa sidération, au mépris du profond chagrin de sa mère qui craint le pire pour le vieil homme disparu. Bien sûr, tout est bien qui finit bien, l'acharnement de Lou va se révéler payant... Un passage m'a semblé intéressant, le parallèle avec La chèvre de Monsieur Seguin : retenir ceux qu'on aime pour leur sécurité et notre confort, ou les laisser libres mais exposés à des dangers ?

Loulette, Claire Clément, Bayard Jeunesse, Estampille, mars 2006, 146 p.

Pour les 9-11 ans, un très beau roman de Claire Clément, Noé : A la disparition de sa mère, Noé, dix ans, est recueilli par ses grands-parents paternels qui habitent sur une péniche. Ils sont mariniers. Ce nouvel univers plaît beaucoup à Noé, mais l'absence de sa mère lui pèse. Quant à son père, il n'a pas de nouvelles de lui depuis l'âge de deux ans. Heureusement, il y a Homère, un canard, à qui il confie sa tristesse ; Gaëlle, si jolie, si vivante, dont il tombe amoureux. Et puis Freddy, le capitaine du " Bon vent " qui lui apprend à naviguer et à jouer de la guitare. Petit à petit, Noé réapprend à sourire à s'amuser, à faire confiance...

no_