sarah_1Présentation de l'éditeur : Anna et Caleb n'ont plus de maman. Elle est morte à la naissance de Caleb, laissant Jacob le fermier seul avec ses deux enfants. Un jour, Jacob met une petite annonce dans le journal et Sarah y répond. Après quelques lettres, Sarah écrit " J'arriverai par le train. Je porterai un bonnet jaune. Je suis grande et pas belle. " L'histoire touchante et réaliste d'une famille de pionniers dans la Grande Prairie américaine.

J'ai été charmée par ce petit roman dès le début. Deux enfants en attente d'une présence maternelle, un papa aimant en quête d'une compagne pour l'aider dans les travaux de la ferme. Les premiers contacts, épistolaires, sont bons, la petite famille sympathique a apparemment trouvé la bonne personne, peu importe que Sarah soit "grande et pas belle" (p. 24). L'harmonie règne quand elle se joint à la famille, le petit quatuor coule des jours paisibles et même heureux, le papa réapprend à chanter. Mais le jeune Caleb est inquiet : et si Sarah avait vraiment la nostalgie de la mer et de sa famille au point de les quitter ? Les enfants guettent alors des petits signes de l'attachement de la jeune femme : elle se projette en hiver, elle dit "plus tard", elle plante des fleurs... autant de signes qui rassurent. mais pourquoi veut-elle apprendre à conduire la charrette ? veut-elle s'enfuir et prendre le train pour retourner parmi les siens ?

Une histoire à suivre puisqu'il y a encore trois tomes... j'arrive ! A découvrir à partir de 8 ans.

Sarah la pas belle (tome 1), Patricia MacLachlan, illustrations de Quentin Blake, Gallimard Jeunesse, Folio Cadet, janvier 2004, 128 p.