L_oHuitième livre lu par Junior (il commence par les plus courts) pour le Défi lecture.

Marcel a douze ans et il a trois frères de dix-sept, dix-neuf et vingt-et-un ans. Il surprend une conversation entre ses frères et sa mère, et il apprend que son frère de dix-neuf ans, Léo, a le sida. Sa famille croit qu'il ne le sait pas. Marcel les trouve lâches de ne pas avoir le courage de lui dire.

J'ai trouvé ce livre émouvant à la fin. Le roman parle des sentiments de Marcel qui se retrouve perdu dans son désespoir. Mais je n'aime pas trop les livres comme ça qui parlent de la vie, ça m'ennuie un peu.

Ma note : 12/20

L'avis de Canel : 

J'ai aimé le style vif, d'abord amusant, puis de plus en plus grave, grâce auquel on s'immerge d'emblée dans ce récit poignant. Beaucoup d'émotion entre ces pages : ce garçon de dix ans tenu à l'écart d'un drame familial, qui fait le pitre pour faire diversion, joue les délinquants pour exprimer son désespoir ("Ne paniquez pas. Inutile de m'envoyer chez le psychologue scolaire. Mon comportement est normal rapport à ce que vous savez et que vous ne voulez pas me dire..." p. 53-54), puis décide de se murer dans le silence. Marcel est bouleversé de voir son père pleurer pour la première fois ("Jamais je n'avais imaginé que mon père avait des yeux qui pleuraient." p. 20), s'interroge sur la mort, essaie d'imaginer ce que sera sa vie sans le grand frère adoré, est blessé d'entendre des adultes parler de la "culpabilité" des séropositifs (p. 88)...

Une jolie phrase sur les non-dits qui étouffent les enfants : "Je supporte plus que tout le monde me mente, ça me donne l'impression d'être le seul à savoir." (p. 64).

Tout contre Léo, Christophe Honoré, L'Ecole des Loisirs, Neuf, février 1996, 127 p.