videttaL'avis de Mr :

En 1948, un Italien trentenaire cherche à comprendre comment son frère aîné, auquel il était très attaché, a vécu durant les dernières années de la seconde Guerre Mondiale, et surtout, comment et pourquoi il a été tué le 2 mai 1945, quatre jours après l'exécution de Mussolini qu'il admirait.

Malgré une fin trop rocambolesque à mon goût, j'ai apprécié la construction de ce roman, en particulier l'alternance entre les années 1943 à 1945 - objets de la quête du narrateur - et 1948, au cours de laquelle il effectue ses recherches.

L'auteur analyse très bien les motivations profondes de la plupart de ses personnages, sans se limiter à un simple exposé de leurs engagements politiques. Leurs histoires acquièrent de ce fait une grande crédibilité et parviennent à susciter l'intérêt du lecteur, quoi qu'il pense par ailleurs de ces engagements.

Le principal intérêt de ce roman a été pour moi la présentation d'une période de l'histoire italienne que je ne connaissais pas ou avais oubliée. Je le recommande donc à ceux que le sujet intéresse ainsi qu'à ceux qui sont simplement curieux de l'Histoire.

Un bel avenir, Marco Videtta, Robert Laffont, avril 2010, 246 p.

Nous remercions Bob et les Editions Robert Laffont pour cette riche découverte.

BOB   robert_laffont