Le jeu d'écriture du dimanche, proposé par Gwenaëlle :

La nuit joue un rôle majeur chez les écrivains et les poètes. Tendre, profonde, rugueuse, agitée ou sans fin, elle est ce moment privilégié qui permet à l’inspiration de prendre son envol.

Je vous propose de vous pencher aujourd’hui sur ces heures particulières. Dans un premier temps, et sans trop réfléchir, notez cinq adjectifs que vous associez à la nuit.

Ensuite, choisissez un titre parmi ceux qui figurent ci-dessous et écrivez la description de VOTRE nuit (idéale, habituelle, insolite ou maudite, comme vous voulez…) en y intégrant ET le titre ET les cinq adjectifs que vous aurez choisis.

Voici les titres pris au hasard : Ronde de nuit, La nuit juste avant les forêts, La première nuit, Voyage au bout de la nuit, Nuits de noces, Songe d’une nuit d’été, Le bizarre incident du chien pendant la nuit, Les mille et une nuits, Vol de nuit, Train de nuit pour Lisbonne, Tendre est la nuit, Comment faire l’amour toute la nuit, La nuit de tous les dangers, La nuit du prédateur, Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, Un écho dans la nuit, Le crieur de nuit, La nuit américaine, Le livre des nuits, Que fait la Lune la nuit?, Rapt de nuit, Bonne nuit petit dinosaure, Moi la nuit, je fais jamais dodo, La nuit nous a surpris, Les gentlemen de la nuit, Cette nuit la liberté, Nuit et brouillard, La nuit de l’iguane (celle-là plaira particulièrement à Liretirelire!) , La nuit écarlate…

Nostalgie d'une lectrice égoïste.

Ah, l’heureux temps des nuits BLANCHES de jeune célibataire, en week-end ou en vacances ! Je m'offrais alors à loisir un Voyage au bout de la nuit avec un roman passionnant, un thriller de préférence, le temps n’existait plus… DELICIEUSE plage CALME, SOLITAIRE, ANGOISSANTE. Je me risquais le coeur battant hors du lit, juste pour une pause thé-chocolat-musique pour redescendre un peu sur terre, me remettre quelques instants de mes émotions… et mieux replonger entre les pages ensuite, jusqu’au point final.

(du vécu avec les Magnan, Boileau-Narcejac, Elizabeth George… il y a fort longtemps)