Merci, Mélopée, d'avoir pensé à moi, pour cette question

"Comment choisis-tu tes livres ?"

- ni TV, ni radio, ni presse littéraire ne font en ce moment partie de mes centres d'intérêt. Avant, j'aimais lire les critiques livres du Nouvel Obs et de Muze à la médiathèque. J'ai fait de jolies découvertes avec l'émission TV "Ubik" sur France 5... Rien de tout cela depuis plusieurs mois, alors comment ai-je fait pour avoir une PAL si fournie ?

- mes auteurs favoris, d'abord. Si un livre de Nancy Huston paraît, je ne réfléchis pas, je me le procure. Idem pour ceux de J-P Blondel, Emmanuel Carrère, Catherine Cusset, Fred Vargas, Martin Suter, Franck Thilliez, Camilla Läckberg. C'est un peu moins vrai avec Elizabeth George depuis que j'ai été déçue par Anatomie d'un crime, que j'ai même abandonné.

- depuis trois ans, vos coups de coeur sur la blogo, qu'il s'agisse de livres nouveaux ou anciens, m'inspirent et me tentent, bien sûr ! Je lis les billets en diagonale pour un aperçu du thème et de l'impression générale du blogueur. J'y reviens après découverte du livre... J'apprécie aussi les conseils de Françoise - merci de m'avoir fait découvrir Les vivants et les morts de Mordillat qui m'a relancée dans la lecture en 2006, Yaël Hassan, etc.

mordillat

- pour un livre dont je n'ai jamais entendu parler, cela peut être tout simplement la couverture, dans une librairie ou même sur le site internet où je fais la plupart de mes achats : Am****. Ainsi, sur un blog, une couverture qui me déplaît peut même me dissuader de parcourir le billet... c'est idiot ! Je craque par exemple pour les couv' avec couleurs qui me plaisent (rose-vert-gris, beau bleu)... et fenêtres - y a-t-il un psy dans l'assistance !? confusion

loup_bergeriecuriol

- à la médiathèque : les ouvrages exposés en bout de gondole. La plupart font partie de vos coups de coeur... anciens, car les nouveautés sont prises d'assaut. Je me laisse tenter par les moins épais, ceux qui avaient attisé ma curiosité mais que je n'ai pas achetés parce que la couverture ou le titre me rebutaient (exemple : La reine des lectrices, A l'angle du renard). Au rayon ados : la couverture, l'épaisseur, le thème (du "quotidien", du sombre de préférence...).

- de février à août 2010, le tiers de mes lectures est/sera "imposé" pour un prix de lecteurs. Beaucoup de pavés dans cette sélection, hélas... si bien que ça laisse peu de place à mes choix. Mais je fais l'écureuil et j'amasse en prévision de l'automne et l'hiver.

ecureuil

- je surveille soigneusement les parutions des éditeurs qui choisissent bien leurs ouvrages (exemple : Sonatine pour les livres à suspense, les éditions du Rouergue pour les enfants et les ados).

- et d'une manière générale, j'avoue : le nombre de pages ! oui, les pavés m'effraient, au-delà de 500 pages, le vertige me saisit... sauf si les avis sont vraiment dithyrambiques (Pat Conroy, Les déferlantes de Claudie Gallay...). Un thriller, en revanche, peut compter 700 pages... même pas peur !

deferlantes

Je suis curieuse de savoir ce qu'il en est pour Sophie, Valérie, Joëlle, Pickwick, Biblio.

A vous, si ça vous tente !