lackberg4Erica a enfin surmonté son baby-blues, elle accueille sa soeur Anna et ses deux enfants après le drame. Patrik enquête sur un accident automobile pour le moins étrange. Mellberg est toujours aussi mufle et peu subtil, mais il y a peut-être un espoir pour que ça change ? Une nouvelle collègue, Hanna, arrive au commissariat de Tanumshede, elle a l'air d'être particulièrement ambitieuse. Une émission de téléréalité mettant en scène de jeunes adultes s'installe dans la commune... De temps en temps, se fait entendre la voix énigmatique d'un mystérieux personnage, cet "oiseau de mauvais augure" évoqué dans le titre.

Comme dans les précédents opus, un léger temps d'adaptation est nécessaire : il faut se familiariser avec les personnages nouveaux, et l'alternance de courts chapitres nous bouscule d'abord, puis donne un dynamisme à la lecture. Cette fois encore, Camilla Läckberg aborde des thèmes douloureux et/ou d'actualité : le mal-être de post-adolescents, l'univers impitoyable de la téléréalité, le deuil, etc.

Une lecture très plaisante, malgré quelques invraisemblances comme la métamorphose subite d'Anna. Le dénouement - tardif - est surprenant (car on peut s'être confortablement installé dans la certitude d'avoir tout deviné), dérangeant, terrible... J'attends maintenant le cinquième opus avec impatience, car une boîte de Pandore vient de s'ouvrir, hé hé !

Sophie, Paul Arre, et Michel notre Serial lecteur se sont également régalés et ont hâte de connaître la suite...

PS : nous sommes quatre à avoir été très surpris par la guérison miraculeuse d'Anna !

L'Oiseau de mauvais augure, Camilla Läckberg, Actes Sud, Actes Noirs, mai 2010, 365 p.