tchevaliertracy_chevalier

-- Tracy Chevalier --

Angleterre, début du XIXe siècle. Lorsque leur frère se marie, Elizabeth Philpot et deux de ses soeurs doivent quitter la demeure familiale londonienne et s'installer à Lyme Regis, où la vie est moins coûteuse. Margaret, la puînée, se passionne pour les parties de cartes et les bals, Louise pour la botanique et Elizabeth pour l'histoire naturelle et en particulier les fossiles, abondants sur les plages de Lyme Regis. Elle en ramasse pour les collectionner, en compagnie de Mary Anning, jeune fille pauvre, qui les vend pour subvenir aux besoins de sa famille.

Comme dans La jeune fille à la perle, Tracy Chevalier explore une destinée féminine hors du commun, celle de Mary Anning. Fille d'ouvrier, elle va devenir célèbre dans le milieu scientifique grâce à sa passion pour les animaux disparus fossilisés. Le contexte historique est passionnant : la place des femmes dans la société, le clivage ouvriers-rentiers, et surtout le rejet de l'Eglise face aux découvertes scientifiques. "Cela fait désormais quelque temps que certains se demandent si la Terre n'est pas plus ancienne que les six mille ans calculés par l'évêque Ussher." (p. 316)... Malheureusement, ces éléments sur le début du XIXe siècle m'ont semblé dilués dans un roman "austenien" qui laisse trop de place aux sentiments, à l'auto-apitoiement d'Elizabeth. J'ai préféré les courts chapitres où Mary Anning a la parole...

Le postscriptum de l'auteur est à ce titre intéressant et m'a un peu réconciliée avec les longueurs de l'ouvrage : "Les attitudes du XXIe siècle par rapport au temps et à nos attentes en matière romanesque sont très éloignées du rythme offert par l'existence de Mary Anning. Toutes ses journées, année après année, elle les a passées à faire la même chose sur la plage. J'ai pris les événements de sa vie et je les ai condensés de façon que le récit n'épuise pas trop la patience du lecteur." (p. 375)

Joelle et Leiloona ont beaucoup aimé. L'avis de Sandrine le 10/06.

Prodigieuses créatures, Tracy Chevalier, Editions de la Table Ronde, Quai Voltaire, mai 2010, 377 p.

Merci à Bob et aux Editions de la Table Ronde pour cette découverte.

BOB    Editions_Table_Ronde

De cette auteur, j'ai préféré La jeune fille à la perle et L'innocence.

TC2TC1