OrigineLena, trente-deux ans, est technicienne de laboratoire, et plus précisément spécialiste des empreintes digitales. Erin Cogan sollicite son aide car elle est persuadée que le décès de son bébé Matthew, survenu cinq mois plus tôt, n'est pas dû à une mort subite du nourrisson. Il faut préciser que Lena a un don : elle "sent" les choses, dans tous les sens du terme. Rien de surnaturel en cela, l'explication est plutôt à rechercher du côté de ses origines... La jeune femme va donc enquêter sur plusieurs décès suspects de bébés, et en même temps sur son propre passé, l'odorat toujours en éveil.

Les Sonatine se suivent, nous enchantent... et ne se ressemblent pas. Voilà un roman à suspense qui sort vraiment des sentiers battus ! Le rythme du récit est lent, mais jamais ennuyeux. On approche, on apprivoise doucement Lena, jeune femme fragile, meurtrie par son enfance et sa récente séparation d'avec l'odieux et pitoyable Charlie. Ces blessures la rendent particulièrement émouvante et attachante...

Environnement professionnel conflictuel, filiation, adoption... voici quelques uns des thèmes de ce "thriller" qui ne fait pas frissonner mais promène tranquillement le lecteur et l'émeut... Une belle découverte, je surveillerai les parutions de Diana Abu-Jaber.

Merci Fabrice !

Origine, Diana Abu-Jaber, Sonatine, avril 2010, 500 p.