yalomsmiley_id118873

Vienne, 1882. Lou Salomé s'adresse au médecin Josef Breuer pour qu'il soigne son ami Friedrich Nietzsche, en proie, selon elle, à des tendances suicidaires. Aidé des prémices de théories du jeune Freud et de la lecture des ouvrages encore confidentiels de Nietzsche, Breuer va se passionner pour le cas de ce patient hors du commun avec lequel il prendra beaucoup de plaisir à échanger.

Premier avis rédigé au tiers du livre environ :

Ce livre est annoncé comme roman, je l'ai vite perçu comme un passionnant documentaire sur les premiers pas de la psychanalyse. On y voit notamment que Freud n'a pas développé ses théories ex nihilo, mais au contraire au sein d'un environnement scientifique extrêmement fertile. Les échanges entre Breuer et Nietzsche sont particulièrement riches et féconds... mais deviennent rapidement un peu trop détaillés, et rendent de ce fait la lecture fastidieuse.

smiley_id117958  STOP SI VOUS SOUHAITEZ DECOUVRIR CE LIVRE !

Avis après avoir pris connaissance (à mi-parcours) de la note de l'auteur à la fin du livre :

Eh bien si, ce livre est un roman, Nietzsche et Breuer ne se sont jamais rencontrés, ces échanges sont pure fiction. Je me sens complètement flouée ! quel intérêt !? pourquoi ne pas l'avoir annoncé ? le lecteur lambda est-il censé le savoir ? ai-je loupé une information quelque part ?  gné

La lecture devenant ardue et répétitive malgré un rebondissement inattendu et amusant, et le livre ayant perdu son charme de "document" romancé, j'abandonne p. 280.

Et Nietzsche a pleuré, Irvin D. Yalom, LGF, Le Livre de Poche, mars 2010, 504 p.

lou_ree

Lou Salomé, Paul Rée, Friedrich Nietzsche (la fameuse photo du fouet dont il est question dans le livre)

Nietzsche LOU_SALOMEjosef_breuer freud

Friedrich Nietzsche, Lou Salomé, Josef Breuer, Sigmund Freud (Freud est tout jeune en 1882)

* * * *

De Irvin D. Yalom, j'avais beaucoup aimé Mensonges sur le divan.

yalom2