colin2- NE LISEZ PAS CE QUI SUIT SI VOUS VOULEZ DECOUVRIR LE 1ER TOME ! -

Après Les exilés, nous retrouvons la matriarche juive Batsheva et ses descendants, de 1929 à 1965. Leah travaille toujours à Hollywood dans le milieu du cinéma, tandis que David part s'installer à New-York où il exerce le métier de journaliste, avant d'ouvrir une agence de photographes-reporters. Comme dans le précédent opus, les Mendelson côtoient des personnages célèbres et accompagnent des événements qui ont marqué les Etats-Unis au XXème siècle (l'affaire du bébé Lindbergh, le crash du Hindenburg...). Les contextes politique et économique sont bien sûr évoqués : crise des années 1920-1930, seconde Guerre Mondiale et Shoah, peur du communisme dans les années 1950, essais nucléaires...

Encore un ouvrage très intéressant à découvrir dès 15-16 ans pour le plaisir et pour compléter ses connaissances en Histoire. L'épisode concernant le camp nazi de Theresienstadt est très intéressant et bouleversant.

  Un grand bémol sur la trilogie : j'ai cru à l'authenticité des témoignages en lisant le premier tome, et auteur et éditeur ne font rien pour la démentir, bien au contraire (cf. l'avant-propos et la 4e de couv). Je trouve dommage de duper ainsi le lecteur...

L'avis d'Anne-Sophie est , complété de quelques questions à l'auteur.

La saga Mendelson, tome 2 : Les insoumis - Fabrice Colin, Seuil, novembre 2009, 294 p.