kenneth_cooksmiley_id1464811  Encore une 4e de couv trop explicite, à éviter donc si vous aimez découvrir vos livres en les lisant !

Six semaines de vacances estivales pour John Grant, jeune instituteur dans l'Outback, au coeur de l'Australie. Il passe une nuit à Bundanyabba avant de prendre l'avion pour Sydney. Las, il cède l'espace d'une soirée à la tentation du jeu et y perd tout l'argent dont il disposait. Il se retrouve donc bloqué sur place et va bénéficier de l'hospitalité de quelques hommes imbibés d'alcool.

Chaleur de plomb, jeux d'argent, beuveries, virées en voiture dans les brumes de l'ivresse, massacres gratuits de kangourous, errance... Le style a beau être fluide et plaisant, ces thèmes étouffants mettent vite mal à l'aise. Farouches défenseurs des animaux et âmes sensibles, abstenez-vous !

Nota : ce livre est paru en Australie en 1961.

Avis : 12/20

Le billet enthousiaste de Sylire.

Cinq matins de trop, Kenneth Cook, LGF, Le Livre de Poche, mai 2010, 218 p.