scribeBiographie de l'auteur : Antonio Garrido est né en Espagne en 1963. Il enseigne à l'université de Valence. Passionné d'histoire, il a consacré sept ans de sa vie à l'écriture de La Scribe, son premier roman, best-seller en Espagne, pour lequel il a effectué de nombreuses recherches en Allemagne.

Fin du IXème siècle, avant le sacre de Charlemagne. Le scribe Gorgias  s'emploie à copier un mystérieux document visiblement très convoité. Sa fille Theresa, parcheminière, est contrainte de fuir Wurtzbourg et les siens. Après un périple, elle se réfugie à Fulda et devient scribe au service d'un moine, et se retrouve au coeur d'une énigme autour de mystérieux empoisonnements.

Un universitaire qui a passé sept ans à écrire un roman ? Cette présentation et les six cents et quelques pages avaient de quoi m'intimider. J'ai été rassurée rapidement. Le style sobre et efficace, le contexte médiéval et religieux, les intrigues parallèles rendent le récit immédiatement captivant.  L'immersion au sein du Moyen-Age est passionnante : famines, brigands, moeurs villageoises, vie et rivalités dans un monastère, pratiques curatives... Une histoire d'amour et le suspense induit par les enquêtes menées par le perspicace moine Alcuin viennent pimenter l'ouvrage. Dommage que le récit s'essouffle après la première moitié, que les intrigues piétinent... La fin est cependant suffisamment riche en surprises pour qu'on soit convaincu que cela valait la peine de persévérer !

De bons moments de lecture qui m'ont rappelé le savoureux ouvrage Les piliers de la terre de Ken Follett.

La Scribe, Antonio Garrido, LGF, Le Livre de Poche, mai 2010, 633 p.