scherrerPandora vient de perdre sa mère Doris. Une amie de celle-ci prétend avoir des révélations à lui faire, la jeune femme cède à la curiosité... Entre présent endeuillé et souvenirs d'enfance et d'adolescence, nous accompagnons Pandora sur la route, de Los Angeles à Santa Fe.

Eh bien je n'ai pas réussi à entrer dans cet ouvrage. Bizarrement, il m'a longtemps semblé que la narratrice était un homme. Le récit, trop dilué, alourdi de détails autour du quotidien de Pandora et de son voyage, n'a pas éveillé mon intérêt. Quelques rares moments de (légère) angoisse au gré de rencontres inquiétantes et d'une voiture en panne dans la neige n'ont pas suffi non plus à me captiver. Je dois avouer que le road movie littéraire n'est pas mon registre préféré.

Trop de lenteur, trop de route, la fameuse révélation promise en quatrième de couverture survient bien tardivement et n'émeut pas plus qu'elle ne surprend. Ce livre n'était visiblement pas pour moi, ou en tout cas pas à ce moment-là. J'en suis désolée.

Des avis enthousiastes ? courez chez Un livre à la main, A propos de livres, Penelope...

Il s'agissait d'une lecture commune avec Biblio et Clara - ont-ils été plus réceptifs que moi ?

lecteur  lecteur  lecteur

Desert Pearl Hotel, Pierre-Emmanuel Scherrer, Editions de la Table Ronde, août 2010, 217 p.

Merci à Bob et aux Editions de la Table Ronde pour ce partenariat !

BOB  Editions_Table_Ronde

Challenge 1% de la rentrée littéraire de Schlabaya : 5/7

chall_1__2010