elloryEnfant unique, Joseph a douze ans lorsque son père meurt en 1939. Peu de temps après, des cadavres mutilés de petites filles sont retrouvés épisodiquement dans le voisinage. Les fillettes étaient des camarades de classe de Joseph. Ces meurtres bouleversent et hantent ce jeune garçon intelligent, sensible, et ayant une tendance à l'introspection et au sentiment de culpabilité. L'adolescence de Joseph sera rythmée par cette barbarie à la fois proche et insaisissable - car incompréhensible et inacceptable - et par celle de la Guerre en Europe, plus lointaine mais tout aussi perturbante.

Voici un roman qui captive immédiatement le lecteur. Délicieusement subtil et sensible, il est riche de réflexions pertinentes, et ponctué de dialogues savoureux entre le jeune adolescent et les adultes sages et bienveillants qui l'entourent... Attention, n'attendez ni un polar trépidant ni un thriller effrayant : certes, l'ambiance est sombre, mais l'enquête est pour le moins discrète, et à vrai dire, on ne s'en soucie guère, même s'il nous tarde de connaître le fin mot de l'histoire. Ce sont les interrogations de Joseph qui priment et sa volonté de trouver l'identité du coupable pour se libérer de ce poids qui l'accablera de nombreuses années au milieu de tous ses tourments...

Le narrateur, Joseph, épris de littérature et d'écriture, évoque maintes fois John Steinbeck et Truman Capote. Dans cet ouvrage, R.J. Ellory fait preuve d'un talent digne de ces grands écrivains. On pense également à Harper Lee (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur) lors des échanges empreints de douceur, de bon sens entre Joseph enfant et ses proches.

Alors, avec toutes ces louanges, pourquoi pas un petit coeur rose ? j'ai seulement trouvé que le récit s'essoufflait un peu en seconde partie et que les "ennuis" - le mot est faible - de Joseph devenaient excessifs... Mais je reste convaincue que ce roman est une pépite !

Seul le silence, R.J. Ellory, Le livre de Poche, août 2009, 608 p.

A noter : ce roman a initialement été publié par les éditions Sonatine - gage de qualité ! Pouce levé

Nous sommes cinq à avoir partagé cette lecture, je vous invite à découvrir les avis de Restling, DeL, Jules et Liliba.

lecteur  lecteur  lecteur  lecteur  lecteur

Emilie, Biblio et Joelle ont également lu cet ouvrage.