ma_soeurSudha la douce rêveuse et Anju la pragmatique déterminée ont été élevées comme des soeurs, avec leurs trois "mères". Leur environnement exclusivement féminin demeure très traditionnel dans ce Calcutta des années 1980-90. Une profonde tendresse unit ces deux filles, un amour qui évoque la fusion gémellaire... Nous suivons Sudha et Anju, de leur enfance commune à leurs existences de femmes. La vie leur réserve moult surprises et déconvenues, entre révélations sur leurs défunts pères et mariages arrangés...

Il m'a fallu dépasser le tiers du récit pour être vraiment intéressée, mais après, je me suis régalée... L'auteur dresse des portraits passionnants de familles indiennes relativement aisées, des traditions et superstitions ancestrales, des relations entre femmes de plusieurs générations vivant sous un même toit, des déconvenues du mariage, de la tyrannie d'une belle-mère... C'est aussi l'histoire d'un amour puissant entre deux jeunes filles/femmes, dont les destins sont inextricablement liés avant même la naissance, pour le meilleur et - surtout, à mon avis - pour le pire...

J'ai admiré et savouré la plume, empreinte de délicatesse, comme souvent chez les auteurs asiatiques. Mais malgré mon intérêt, j'ai eu du mal à adhérer à l'attachement extrême qui unit Sudha et Anju, et l'aveuglement dont fait preuve cette dernière m'a agacée.

J'ai été éblouie par La liane du désir voilà une dizaine d'années, j'ignorais alors qu'il était précédé de Ma soeur, mon amour. Comme j'oublie très vite mes lectures (mais pas mon impression globale, a fortiori quand j'ai beaucoup aimé), il me tarde de redécouvrir la suite des aventures de Sudha et Anju.

Ma soeur, mon amour - Chitra Banerjee Divakaruni, 10 X 18, janvier 2004, 350 p.

Merci à toi, Ellcrys, pour cette lecture commune !  lecteur  lecteur

Ouf, je ne suis pas en avance pour honorer le challenge Bienvenue en Inde de Soukee et Hilde...

chall_Inde