germain_jourssmiley_id118873

Dans la forêt du Morvan, à une époque indéterminée, trois familles aux destins mêlés. Les bourgeois Corvol, dont la mère, Catherine, a disparu. Ambroise Mauperthuis qui a récupéré les biens des Corvol de façon mystérieuse, et ses deux fils. Edmée, vouée à la Vierge, et sa descendance...

Encore un joli roman aux allures de conte : un univers de bûcherons à l'orée d'une forêt, des êtres irréels dont certains semblent envoûtés, une femme plantureuse à l'appétit insatiable, ses neuf fils comme autant d'allégories, qui ne sont pas sans rappeler les sept Nains de Blanche-Neige... Je me suis d'abord régalée avec le lyrisme propre à cette auteur, son écriture enchanteresse, que j'ai tant aimés dans L'Inaperçu et Magnus. Et puis cela ne m'a plus suffi. Après un début prometteur (le lourd secret qui lie Corvol à Mauperthuis), j'ai attendu trop longtemps qu'un semblant d'intrigue surgisse, je me suis perdue et ennuyée dans les considérations sur la nature et les neuf frères. J'ai finalement renoncé et abandonné au tiers. J'ai feuilleté la suite, ça me semble rester dans le même registre. Mais je ne m'arrêterai pas à une déception, je compte bien lire Le livre des nuits.

Un énorme coup de coeur pour Clara.

Jours de colère, Sylvie Germain, Gallimard, Folio, novembre 1991, 344 p.

J'ai beaucoup aimé

inaper_u magnus