mort_indienneGunder Jomann vend des machines agricoles. A cinquante ans passés, son célibat lui pèse, il rêve d'épouser une Indienne aussi jolie que celles du livre offert par sa soeur. Il part à Mumbai dans l'espoir de rencontrer la femme de sa vie. Son voeu se réalise, mais...

Ce roman m'a beaucoup plu du début à la fin, même si on n'entre dans une ambiance polar qu'après cinquante pages. Certes, la construction est très classique : un meurtre violent dans une petite ville où tout le monde se connaît, une enquête menée par un duo d'inspecteurs, des pistes qui convergent rapidement vers un coupable. Mais tout est savamment dosé pour nous captiver : l'ambiance et les conversations dans cette commune où les rumeurs vont bon train mais où l'on craint de dénoncer son voisin, le profil psychologique des personnages - en particulier celui de cette ado perdue qui s'entiche d'un policier - et les interrogatoires habilement menés par Konrad Sejer... Si l'on peut reprocher à nombre d'auteurs suédois (Läckberg, Larsson, Kallentoft, Eriksson...) de faire une trop grande place aux enquêteurs et à leur vie privée, il n'en est rien dans ce polar norvégien. Les policiers sont bien présents, ils ont un vrai relief et sont attachants, mais leur quotidien reste discret... La fin du récit laisse quelques questions en suspens, mais n'attend pas de suite, cela peut dérouter et frustrer... On peut néanmoins retrouver l'inspecteur Konrad Sejer dans d'autres intrigues, notamment Ne te retourne pas ! - je ne vais pas m'en priver.

Avis : 15/20

La mort indienne, Karin Fossum, J'ai Lu, juin 2009, 347 p.

Un grand merci, Restling, pour ce livre enfoui parmi plein d'autres cadeaux lors du swap frissons !

~ D'autres billets déjà prêts sur des livres reçus lors du swap Frissons en noir et blanc ~

- L'écrivain mystère de Stéphane Daniel chez Lasardine (lrdpi), cadeau de Gwen

- Les feuilles mortes de Thomas H. Cook chez A propos de livres, cadeau de Mrs Pepys

- La princesse noire de Serge Brussolo chez Sofynet, cadeau de Lasardine