la_beteorange_noir  AUTEURS A SUIVRE !!!

Histoire sordide d'un psychopathe violeur et tueur d'enfants, de ses perversions, de son évasion, de la traque dont il fait l'objet… Puis réflexions passionnantes sur le traitement social et juridique des crimes sexuels.

Dans un premier temps, le récit zoome alternativement sur les enquêteurs, une prison, les crimes de Bernt Lund, et les parents d'une de ses victimes. L'intrigue prime sur les états d'âme des enquêteurs : même s'ils ont une forte personnalité, on en sait peu sur leur vie privée - ça change de la plupart des polars suédois. La description du milieu carcéral est sans complaisance : les violeurs, et a fortiori les péd*philes, y sont traités de manière impitoyable par les autres détenus. La façon dont Lundt désigne ses petites victimes est crue et de ce fait extrêmement dérangeante. Quant aux comportements des proches de la victime, on évite soigneusement de trop s'y attarder si on veut avoir le courage d'aller au bout de sa lecture.

Un rebondissement ouvre une seconde partie absolument magistrale, qui invite à réfléchir sur les condamnations possibles pour les délinquants sexuels, sur la peine de mort, sur les paradoxes de la Justice et sur le pouvoir de l'opinion publique.

Bien plus qu'un polar, un récit choc, aussi bouleversant que captivant, qui lance un vrai débat de société.

Avis : 17/20

La Bête, Börge Hellström & Anders Roslund, Pocket, octobre 2010, 432 p.

Vient de paraître : Box 21

box21