bellorose_noir

Achille est détective mais une amnésie antérograde l'oblige à noter minutieusement toutes ses observations car une nuit suffit à effacer de sa mémoire les événements récents. Il est appelé à enquêter sur la disparition d'un couple adultère - disparition qui semble suggérer un/des crime(s) du mari trompé. Le lecteur prend connaissance des investigations et des déductions d'Achille consignées dans son cahier.

Ce roman est avant tout un superbe hommage à Agatha Christie et au polar élevé au rang d'Art, avec quelques références aux maîtres du genre, tels que Poe, Hitchcock... Achille, féru de celle qu'il appelle affectueusement Agatha, s'appuie sur son oeuvre mais aussi sur sa vie pour l'enquête, en établissant des parallèles entre cette affaire et certains romans policiers d'A.Christie. C'est impressionnant, et vaguement déroutant au début si l'on manque de culture en la matière. Cependant, même en n'ayant lu que quelques uns des ouvrages cités, on n'est pas perdu et on parvient à être vraiment captivé par le récit. Le côté désuet de l'univers - pourtant contemporain - et du style peuvent également déstabiliser dans un premier temps, mais on s'y adapte vite. Les échanges verbaux et écrits entre le détective et le suspect numéro 1 sont pur délice et invitent le lecteur à cogiter avec grand plaisir. La fin du roman peut frustrer, mais elle reste dans la logique de ce qui précède...

Bref, un polar brillant absolument savoureux... et certainement encore meilleur pour les fans d'Agatha Christie, d'Alfred Hitchcock...

Merci, Valérie, pour cette délicieuse découverte d'un livre - mais aussi d'un auteur que je suivrai désormais !

La conclusion de Valérie ici, je n'étais pas allée aussi loin...

Avis : 16/20 - Horloge dévoré du 07/01 au 08/01

Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet, Antoine Bello, Editions Gallimard, Blanche, octobre 2010, 252 p.