lundi 14 février 2011

~ Celui qu'on ne voit pas, Mari Jungstedt

Au lendemain d'une fête arrosée qui a mal fini - crise de jalousie et échange de gifles avec son compagnon Per -, Helen est retrouvée morte sur une plage de Gotland, sauvagement assassinée, son chien décapité et une patte arrachée un peu plus loin. Le principal suspect est rapidement appréhendé, mais...Attention, ceci est un polar suédois, et comme certains de ses compatriotes, il est lent, très lent même. Et pourtant, curieusement, on ne s'y ennuie pas, on le lit avec beaucoup de plaisir, mais sans sentiment d'urgence cependant. Les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:50 - - Commentaires [13] - Permalien [#]