chabout__beteUn petit village montagnard en hiver, peuplé de chasseurs armés jusqu'aux dents et piliers de bar, furieux que les loups aient été réintroduits à cause de ces crétins d'écolos. Un flic s'installe parmi eux pour enquêter sur la mort d'un homme, visiblement attaqué par "une bête".

Du blanc pour la neige et du noir pour les loups, le sang, les armes. Cette BD thriller n'est pas sans rappeler l'histoire de la bête du Gévaudan. Encore un Chabouté sombre, oppressant, dans lequel on s'immerge complètement. Un soupçon de diable - une des marques de fabrique de l'auteur - via des bigotes superstitieuses, du suspense, une fin pas si surprenante mais un très bon moment malgré tout.

Tire la langue : 14/20

La bête, Chabouté, Vents d'Ouest, septembre 2002, 154 p.