kiki

rose_noir

J'assume mon ignorance crasse : il me semble ne jamais avoir entendu parler d'Alice Prin, alias "Kiki de Montparnasse", avant de découvrir, éblouie et charmée, sa biographie en bande-dessinée.

Petite fille abandonnée par sa mère, élevée à la campagne par sa grand-mère, Alice "monte à Paris" à douze ans en 1913. D'abord domestique, elle cède rapidement à la tentation de poser pour des peintres et devient alors "Kiki". Plus spontanée et candide que véritablement vulgaire, elle amuse et séduit, avec impudeur et gourmandise. Elle accède vite à la célébrité et côtoie les plus grands artistes de l'époque (Modigliani, Soutine, Cocteau, Desnos, Broca...). Elle sera notamment la muse de l'illustre photographe Man Ray, avec lequel elle aura une liaison de plusieurs années.

L'album, aux traits fins et grâcieux, nous plonge brillamment dans le Montparnasse artistique de la première partie du XXème siècle ainsi que dans l'univers sensuel et hédoniste de Kiki. Mondanités, spectacles, liaisons passionnées, mais aussi amours et espoirs de maternité déçus, drogue et alcool... la vie de Kiki ne fut pas qu'un tourbillon joyeux.

Pouce levé : 15/20

Kiki de Montparnasse, Catel Muller et José-Louis Bocquet, Casterman, mai 2007, 374 p.

kiki_de_M