employ__mod_leJoe s'est vu attribuer un emploi plus ou moins bidon d'agent d'entretien au commissariat, parce qu'il est censé être simple d'esprit. En réalité, l'homme est un rusé psychopathe qui arrive à traquer, violer et tuer froidement de jolies jeunes femmes sans se faire attraper. Grâce à son poste, il est aux premières loges pour épier le déroulement de l'enquête  sur les crimes du "boucher de Christchurch" - les siens, en l'occurrence.

Plusieurs questions et agacements sur la première moitié du livre : pourquoi Joe se fait-il passer pour un demeuré ? quid de l'état mental de Sally ? est-il vraiment incontournable qu'un violeur/tueur en série soit le fils unique d'une mère fêlée, étouffante et castratrice ? sommes-nous censés croire longtemps à tous ces meurtres et vols de voiture lors desquels Joe ne se fait jamais prendre ? ou bien s'agit-il d'humour noir, d'une parodie de thrillers glauques avec surenchère écoeurante de cadavres ?

Fort heureusement, on peut dépasser cette lassitude grâce à un rebondissement bienvenu à la moitié du livre. Entre en scène un nouveau personnage qui change la donne et perturbe le beau rôle du tueur impuni. Le rythme s'accélère alors pour le lecteur qui oublie un peu les défauts et se laisse happer par l'intrigue qui prend une autre dimension. Dommage que le fin mot de l'histoire tarde un peu à arriver.

Malgré tout, le cocktail suspense-humour noir m'a semblé relativement plaisant.

Biblio émet d'autres réserves, notamment sur le lien avec la série "Dexter" que je ne connais pas.

Merci à toi de m'avoir prêté ce livre, les commentaires enthousiastes chez Bob avaient éveillé ma curiosité.

Avis : 14/20 - Horloge du 27/02 au 02/03

Un employé modèle, Paul Cleave, Sonatine, mai 2010, 423 p.