hoestlandtCela démarre comme une belle histoire, très poétique : l'amour paternel improvisé d'un vieil homme pour un bébé tombé d'un train. L'enfant grandit avec cet homme bon et sage qui l'élève comme son fils. Et puis, une femme arrive. Qui est-elle ? d'où vient-elle ? Le récit s'enrichit alors d'une autre thématique, et devient prétexte à évoquer la Shoah avec les jeunes lecteurs.

Un beau moment de lecture plein d'émotions. Bravo pour les illustrations-collages, en trois couleurs, très expressives comme en témoigne la couverture.

Mon seul bémol, concernant cette collection, et déjà constaté avec La dernière année : il me semble que le propos et le texte sont en décalage quant à la maturité requise pour la compréhension. A lire de préférence accompagné d'un adulte, donc.

Un grand merci à Oskar Editions pour l'envoi. Pour visualiser les premières pages, c'est ici.

Le bébé tombé du train, Jo Hoestlandt et Andrée Prigent, Oskar, février 2011.

De Jo Hoestlandt, toute la famille a beaucoup aimé Faut pas pousser Mémé, à découvrir dès 9-10 ans.

faut_pas_pousser_m_m_