... de faire de l'étymologie, grâce à Stephie.

lecture_sexy

sourisLe saviez-vous ? de terriiiiiiibles références sexuelles se cachent sous des expressions aussi anodines que :

avoir de l'aplomb, ruer dans les brancards, les carottes sont cuites, ne pas y aller par quatre chemins, changer de crémerie, accorder ses violons, être débordé, tirer son épingle du jeu, être au four et au moulin, peigner la girafe, courir sur le haricot, se mélanger les pinceaux...

... et tant d'autres.

Smiley gener.gif

Dans ce petit glossaire, Agnès Pierron dévoile le double sens de moult expressions couramment employées sans arrière-pensées. Après cette lecture, vous ne direz plus jamais sans rougir ou rire sous cape ces propos liés à l'anatomie génitale, l'érection, l'acte sexuel (seul ou à plusieurs, gratuit ou tarifé, recto ou verso, etc.), la grossesse...

A grappiller (oops ! I did it again ! "grappiller", "grappe", etc.) plutôt qu'à lire, sous peine d'indigestion rapide de pain, crème, beurre, vanille, chocolat, mayonnaise - les expressions à connotation sexuelle empruntent beaucoup au registre culinaire... C'est d'autant plus lassant que l'auteur adopte un langage cru, préférant l'argot vulgaire au français pour expliquer/traduire, ce que je trouve dommage. Un petit recueil amusant et instructif malgré tout, parfois franchement hilarant.

Quelques exemples décryptés : avant la ch*tte, c'est le lapin qui désignait le sexe féminin ("connil" en vieux français, d'où le mot "c*n"). "A la bonne heure !" est à rapprocher de "marquer midi", être en érection. "Payer les pots cassés", c'est stricto sensu épouser la jeune fille dont on a brisé l'hymen et que l'on a mise enceinte. Contemporaine, l'expression directement sexuelle "s*cer le clown du Big M*c", signifie exagérer (quand on voit la taille du bonhomme sur son banc, ça laisse perplexe, en effet).

Et maintenant au travail, je vous laisse deviner (facile) : sortir de l'église avant d'avoir chanté, éternuer dans les broussailles, sauter du train en marche, décoller le papier peint, se laisser combler par les trois Rois-Mages...

Souris qui n'a qu'un trou... Petit dictionnaire des expressions courantes d'origine érotique, Agnès Pierron, Balland, avril 2011, 125 p.

*  *  *

Je suis curieuse de savoir ce que Lasardine, Liliba, Noukette, etc. ont osé sortir de leurs biblis en ce mardi où tous les coups sont permis... Courez chez Stephie qui recense plein de billets rose-guimauve et/ou rose-torride.

coeur-ange5     OU       lit2          ?

- - j'ai plus éloquent, dans ma collec de smileys, mais les enfants regardent le blog - -