pauvres zherosPour sa mère, Anastase Brémont est un feignant, "encore pire que son père". C'est sûr qu'avoir entendu cette sentence toute sa vie ne donne pas une haute estime de soi. Dans les faits, Anastase est même voleur. Sa prochaine mission honnête : installer un loquet sur les toilettes extérieures, car sa mère s'en fait régulièrement déloger par de jeunes plaisantins... Ce même jour, une occasion de redorer son blason - et même d'être héroïque - lui apparaît, mais qui lui fera désormais confiance, dans ce village où sa (mauvaise) réputation est faite ?

Couleurs sombres ou pastel - sauf lorsqu'apparaît une jeune femme - visages hostiles. Le graphisme et l'intrigue sont en parfaite harmonie dans cette sombre histoire de losers en marge, d'orphelinat régenté par une mégère, de disparition d'enfant. Noir et dérangeant.

Avis : 14/20

Idée trouvée ici - merci L'Ogresse ! Visage

Pauvres zhéros, Baru & Pierre Pelot, Casterman, avril 2008, 83 p.


Sinsemilia - La Mauvaise Réputation