nuits nocesSix femmes d'origine modeste, leurs états d'âme lors de cette nuit bien particulière qui suit la cérémonie nuptiale.

Qu'attend-on d'une nuit de noces, dans une société où la sexualité hors-mariage est admise et donc généralement librement vécue ? Très certainement des moments inoubliables pour "marquer le coup".

Ce petit recueil en donne six exemples. N'attendez pas d'être émoustillé entre ces pages, ces nuits sont froides, voire carrément glauques et les frissons n'ont pas grand chose d'érotique. Entre une araignée monstrueuse, un vieil époux qui ne fonctionne qu'au Viagra, la menace d'une rupture d'anévrisme, une femme frigide, une cicatrice répugnante, Astrid Eliard a le don de nous mettre mal à l'aise, mais non sans humour ! Une lecture plaisante.

PS : j'aime beaucoup la couverture, un couple allongé, certes, mais aussi une chute, comme des espoirs déçus... ou, comme le suggère judicieusement Lystig en comm, "comme si le décor s'effondrait dès le gâteau de mariage" !

Avis : 3 - Horloge  du 30 juin au 2 juillet

Nuits de noces, Astrid Eliard, J'ai Lu, janvier 2011, 123 p.