crimesMr 

Lu par Mr, qui n'a pas résisté longtemps, lui non plus :

Ce recueil de onze nouvelles se dévore comme un bon polar - ce qu'il est, mais pas seulement. Ferdinand von Schirach se moque d'ailleurs gentiment de certains travers ou exagérations d'auteurs du genre, notamment dans une scène d'autopsie, racontée froidement et surtout plus sobrement que dans maints romans policiers...

Ces histoires sont inspirées d'affaires défendues par l'auteur, avocat au barreau de Berlin. Bien que relatées de manière factuelle, elles mettent bien en relief la psychologie des accusés, parfois complètement "à l'ouest", mais toujours humains et souvent attachants.

Les réflexions sur le système judiciaire allemand et, d'une manière générale, sur la notion de justice, sont en outre particulièrement intéressantes.

Ces récits m'ont rappelé le court ouvrage d'André Gide, Souvenirs de la cour d'assises, également passionnant.

Merci L'Ogresse pour l'idée, merci Canel !

Crimes, Ferdinand von Schirach, Gallimard, février 2011, 215 p.

gide