larcenet combat 1rose-noir

Vous aimez les chats ingrats (pléonasme), les pépés mignons, les grands angoissés, les losers, les gens mimis mais pas neuneus ? Sautez sur cette BD* ! On y croise un photographe-reporter de guerre mal dans sa peau, son chat Adolf et sa délicieuse famille : un frère gentiment déconneur, un papa diminué par la maladie et une maman trèèès inquiète pour son grand garçon - donc un brin ch!ante comme toute bonne mère ! Clin doeil

J'ai adoré : le graphisme (dessin, couleurs, bulles), l'histoire simple de ces gens "ordinaires", proches et tellement attachants, les thématiques (dépression, relations parents-enfants adultes, crise existentielle/professionnelle, guerre d'Algérie... et tant d'autres que je vous laisse découvrir), parfois à peine effleurées mais sur lesquelles quelques mots, une image de cet auteur talentueux suffisent... Bref, beaucoup de plaisir et d'émotion à la lecture.

Vite, la suite ! et d'autres albums de l'auteur, dont La légende de Robin des bois, repéré tout récemment chez Krol !

Pour un aperçu, vous pouvez feuilleter l'album ici (un clic sur l'image puis à gauche : "Premières pages" comme leur nom l'indique, ou "Surprenez-moi" pour des pages en aléatoire au coeur de l'ouvrage).

Pouce levé 5et même un généreux 20/20, pour la première fois de ma vie, Valérie ! Clin doeil 

* ma très chère F., Dr es-F., c'est notamment toi que j'apostrophe là !!

Le combat ordinaire, tome 1 - Manu Larcenet, Dargaud, avril 2006, 54 p.

Extrait :

Accueil du grand fiston par sa maman inquiète/pénible/adorable : "Aaah ! Tu as encore la cigarette au bec ! Tu sais que le fils de madame Bergerin est mort du cancer, l'an passé ?... Ooooh mais tu m'as l'air bien pâle ! Tu ne dois pas bien manger, toi. Depuis tout petit, tu as des problèmes avec la nourriture. Et ta constipation, ça va mieux ? Ooh ! Et puis tu ne t'es pas rasé et tes vêtements ne sont pas repassés... Qu'est-ce que je suis contente de te voir !"  (p. 13)