tchernobylAprès la catastrophe nucléaire japonaise sur laquelle "on nous cache tout, on nous dit rien", toutes les informations sur Tchernobyl sont les bienvenues... d'autant que j'avais d'autres soucis en tête à l'époque : je préparais le bac ! Et puis à dix-huit ans, on est égoïste, le nuage radioactif ukrainien s'étant miraculeusment arrêté à la frontière française, la vie restait belle...

*  *  *

Natacha Bustos et Francisco Sanchez ont travaillé une année pour relater ce sombre 26 avril 1986 à Pripiat, ville la plus proche de la centrale de Tchernobyl, et les suites de l'explosion du réacteur : populations évacuées après trois jours (!!), liquidateurs utilisés pour limiter les dégâts sur le site (les robots mécaniques se détruisant sous les radiations), résidents qui ont préféré revenir vivre dans la zone interdite plutôt que de mourir de faim en ville, etc.

Malgré le sujet tragique, je suis restée relativement distante de l'album lui-même (le graphisme ? le scénario ?). J'ai en revanche vraiment apprécié la préface et les informations en fin d'ouvrage, qui m'ont beaucoup appris.

Une BD-document glaçante, et la carte des réacteurs nucléaires dans le monde (58 en France) en annexe ne manque pas d'effrayer : " A qui le tour ? " ...

PS : Je fais ma maline avec le titre en russe, mais c'est ainsi qu'il est présenté sur la couv, et je n'ai pas trop souffert pour le reproduire : il suffit de taper Tchernobyl dans Wiki et on a la traduction en russe mais aussi en ukrainien !

14/20

Чернобыль Tchernobyl, La zone - Natacha Bustos & Francisco Sanchez, traduit de l'espagnol par Martine Desoille, Des ronds dans l'O, juin 2011, 184 p.