larcenet combat 4- - - Attention, giga spoilers sur le tome 3 !

rose-noir
La dernière page de l'album précédent pique la curiosité du lecteur. Alors, Marco : bientôt papa ??

Changement de ton ici, place à LA VIE, après les épisodes sombres de maladie et de deuil. Quelques années ont passé, Marco est (un peu) moins angoissé, et pour cause : il est très occupé ! Il n'en finit pas de découvrir l'immense bonheur d'être père... et la difficulté de composer avec un enfant de deux à cinq ans perpétuellement dans l'opposition. Toujours (apparemment) zen, Emilie garde son cynisme calme et sa grande sagesse pour recadrer son homme quand il dérape. Marco travaille pour un journal et aimerait publier un article sur la fermeture des chantiers qui employaient son père. La maman veuve a repris du poil de la bête depuis le décès de son mari et on retrouve avec délice son caractère rebelle, son mordant et son intelligence.

Encore un régal de lecture ! Toujours beaucoup d'émotion, mais on a cette fois plus souvent un sourire attendri aux lèvres qu'une boule dans la gorge et/ou les larmes aux yeux. Tout sonne juste : les relations père-fille, les doutes parentaux sur l'autorité et l'impression désolante de tout interdire, mais aussi l'émerveillement face à l'éveil d'un enfant. Les dernières pages sont consacrées au résultat des présidentielles 2007 ; le délire éthylique - mais mûrement réfléchi et plein de bon sens - du vieux copain ouvrier est jubilatoire.

La maman de Marco m'a particulièrement plu dans cet album, me rappelant beaucoup la "niaque" que j'apprécie tant chez ma propre grand-mère.

18/20

Le combat ordinaire, tome 4 : Planter des clous - Manu Larcenet, Dargaud, mars 2008, 64 p.

Des suites, si'ou plaît, brillant Manu !! En attendant, je vais découvrir Le retour à la terre.