eux sur la photoHélène a trois ans lorsque sa mère décède. Elle sera élevée par un père ombrageux, tantôt renfermé, tantôt colérique, et une belle-mère affectueuse. Le couple n'évoquera jamais la défunte devant l'enfant, le sujet restera tabou. Trente-cinq années plus tard, Hélène lance un appel à témoin dans la presse pour reconstituer le passé de cette mère dont elle ignore tout, comprendre les raisons du silence autour de la famille maternelle. Un homme lui répond...

Cet ouvrage avait tout pour me plaire : des échanges épistolaires, des fragments de journaux intimes, des secrets de famille, des histoires de filiation, d'adultère, mais...

Attention spoilers ! Vous pouvez sélectionner le passage entre les étoiles avec la souris si vous avez déjà découvert ce livre ou si vous êtes sûrs de ne pas vouloir le lire, sinon... dommage pour vous !  Sourire 

* * *
- des relations épistolaires entre un homme et une femme (ou entre individus de même sexe, pour les homos) doivent-elle forcément aboutir à une histoire d'amour ?
- y a-t-il encore des gens "normaux" qui se vouvoient une fois devenus amants, et a fortiori suite à moult échanges par courrier et par mail !? Comme ça sonne faux !!
- faut-il tant de temps à deux inconnus dont les parents ont été amants pour que le soupçon d'une parenté les effleure ?
- trop de mélo, de sirop, et quelque chose qui ressemble beaucoup à de l'inceste, de mon point de vue, et donc me dérange...

* * *

En outre, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Un homme à distance  de K. Pancol, Quand souffle le vent du Nord de Glattauer, Le confident  d'Hélène Grémillon, La pluie, avant qu'elle tombe  de J. Coe. Je ne crie absolument pas au plagiat, attention, ce sont des références récentes que je garde en mémoire, et qui ont parasité ma lecture. Une impression de déjà-lu maintes fois, donc.

Bref, malgré une plume plaisante, un récit captivant, ce roman m'a agacée, mais pour des raisons vraiment personnelles, je pense. Donc ne passez pas votre chemin, je m'en voudrais de vous priver d'un tel plaisir de lecture !

Pensif 3Horloge  11 et 13 septembre

Eux sur la photo, Hélène Gestern, Arléa, 1er mille, 25 août 2011, 273 p.

Challenge 2% de la Rentrée Littéraire 2011 chez Herisson  - 12/14 (3 BD, 9 romans dont un abandon)

chall 1% litté 2011