empreinte lézardLu par Mr :

Le narrateur, sympathique baroudeur, raconte ses rencontres et aventures, au fil d'une vie d'insouciance à une époque qui s'y prêtait : les années 1970 hippies, psychédéliques.

Le sujet de ce roman m'intéressait, mais j'ai été très déçu à la lecture, à tel point que j'ai abandonné au tiers, après bien des efforts pourtant. L'écriture m'a paru trop lyrique, fantaisiste, vraiment irrégulière, et de ce fait, peu fluide. Alternent par exemple des phrases de longueurs très disparates. L'absence de rythme qui en résulte ne m'a permis ni de m'habituer au style, ni donc de trouver la lecture agréable. Je le regrette.

Un grand merci à Babelio et à Ginkgo Editions pour cette offre.

L'empreinte du lézard, Philippe Assié, Ginkgo Editions, Collection Doryphore, mai 2011, 280 p.