sanguineVous souvenez-vous de vos treize ans, mesdames, mesdemoiselles ? Passage difficile de la vie, parmi d'autres...

Anouk est dans cette période de flottement, où les humeurs fluctuent, où l'amour vous tombe dessus de manière plus ou moins partagée, plus ou moins confortable. Un rien vous bouleverse, les garçons du collège sont pour la plupart d'une stupidité sans bornes (même votre père admet l'avoir été avec un zèle qui forcerait presque l'admiration)... Bref, âge de tous les doutes, mais également riche de bons moments : la complicité avec les copines, les soeurs et... pourquoi pas ? les parents, même, parfois... Et puis les premières règles arrivent. On entre alors dans un autre monde. Tout change/rien ne change.

Vu le titre et la couverture, je m'attendais à ce que ce point soit davantage développé. Il est à la fois évoqué comme une manifestation corporelle tout à fait naturelle qui se remarque à peine, et paradoxalement présenté comme une étape importante... Cela me laisse perplexe.

Agréable à lire, on s'y reconnaît si on est jeune ou si on n'a pas trop perdu la mémoire... mais il m'a a posteriori  manqué quelque chose pour que j'aie l'impression, si je le passe à ma fille, qu'elle y trouvera plus de réponses que de questions... 

Pensif  2,5 -  Horloge < 1h30

Sanguine, Alex Cousseau, Editions du Rouergue, Collection DoAdo, août 2005, 106 p.