LimonovLu par Mr :Limonov

Emmanuel Carrère raconte la vie du sulfureux écrivain russe contemporain Edward Veniaminovitch Limonov (Эдуард Вениаминович Лимонов), dit Limonov, né en 1943.  --->

Un court prologue accrocheur immerge le lecteur dans le Moscou de 2007.

Retour en arrière pour la suite du récit qui est séquencée en épisodes importants de la vie de Limonov, parfaitement replacés dans leur contexte historique : enfance, adolescence, émigration aux Etats-Unis, retour au pays natal...

L'auteur cherche à comprendre et à faire appréhender à son lecteur la psychologie et les motivations de son personnage central. Il y parvient. A la fois scandalisé et effrayé par l'engagement politique de Limonov ('néofasciste'/'néocommuniste', malgré un repositionnement récent mais peu crédible) et par les formes qu'il a pu prendre (notamment au côté des forces armées serbes), Carrère explique cet engagement par le vécu et le caractère de l'intéressé.

Dans cette biographie, Limonov m'apparaît particulièrement détestable, notamment à cause de son extrême vanité : ce n'était peut-être pas l'effet recherché par Carrère ? Le court extrait d'un livre de Limonov cité, ainsi que les trop longues descriptions de ses frasques amoureuses et sexuelles que l'on devine issues de son oeuvre, m'ont ôté toute envie de lire celle-ci. Ces descriptions ont aussi parfois rendu la lecture de ce roman fastidieuse... (notamment faute d'intérêt pour ce * que Limonov s'introduit ici ou là  ). Ceci est d'autant plus dommage que ce récit comporte par ailleurs des passages vraiment intéressants et très bien écrits sur le contexte politique, notamment la disparition de l'Empire soviétique et l'Histoire récente de la Russie. Les évocations de l'expérience personnelle de Carrère en écho à celles de Limonov sont également riches, et savamment dosées contrairement à quelques épisodes sur les états d'âme du personnage central.

En résumé, j'aurais pu trouver ce livre excellent (comme d'autres du même auteur, par exemple : L'adversaire et surtout La classe de neige et D'autres vies que le mienne), s'il n'avait pas comporté des développements inutiles à mes yeux.

Les avis contrastés de Sandrine et Valérie.

*  bougie

4Horloge  2 semaines

Limonov,  Emmanuel Carrère, P.O.L., 1er septembre 2011, 488 p.