cher azadComme la rusée Shéhérazade dans les Contes des Mille et une nuits, Azad (musicien-poète) se fait attendre et désirer en racontant une histoire chaque soir à la sultane Yasmina - sorte de mante religieuse qui fait tuer ses amants après une unique nuit torride. Azad  obtient ainsi un sursis en caressant la gourmande de sa voix, mais d'abord de ses mains (jamais davantage), partout, éveillant des zones érogènes qu'elle ne soupçonnait pas.

L'art de l'érotisme est dans la suggestion : l'attente et la langueur des préliminaires priment sur le coït "sec"/brutal de la pornographie. Ici, on reste parfaitement sur ce délicat et délicieux fil du rasoir (pas de mots crus mais des métaphores), et on savoure en sus la sagesse, la morale - parfois l'humour - ainsi que le plaisir narratif de la mythologie exotique et des contes médiévaux.

Un hymne à la volupté et à la vie dans cet ouvrage réussi, qui reste subtil et plutôt sobre, presque accessible aux grands ados. Un réel plaisir de lecture, celui éprouvé en lisant des contes pour enfants... avec un petit quelque chose de plus. De retour dans quelques minutes

 Amoureux = 15/20  -  Horloge  12-18/11

Merci à Babelio et aux éditions Le Chèvre-feuille étoilée... et désolée pour le petit retard !

Cher Azad : Contes érotiques - Janine Teisson, Chèvre-feuille étoilée, 6 octobre 2011, 296 p.

Critiques et infos sur Babelio.com

  Challenge 3% de la Rentrée Littéraire 2011 chez Herisson  - 21/21 

(comptage officiel de Herisson : 4 BD, 1 roman jeunesse, 15 romans dont 1 abandon, 1 recueil de contes pour adultes, donc 16/21)

chall 1% litté 2011