cyanureMartin Molin est invité à passer les fêtes de Noël sur l'île de Valö avec la famille de Lisette, sa petite amie. L'ambiance tourne vite à l'aigre : le grand-père handicapé, richissime, ambitieux, sermonne tous ses descendants à tour de rôle - des incapables, des profiteurs. Jusqu'à ce que... couic, l'un des convives s'écroule, empoisonné au cyanure. Martin mène l'enquête seul, regrettant amèrement l'expérience et les conseils avisés de son collègue Patriiiik (Hedström, pas Bru3l), la joyeuse compagnie étant coupée du reste du monde, en pleine tempête de neige.

Une petite intrigue ultra-classique en huis-clos qui rappelle certains Agatha Christie, Le Lieu du crime  de Elizabeth George, et n'est pas avare de clichés. C'est plutôt rapide, théâtral, outré, bâclé même. Je n'ai pas retrouvé ce que j'aime chez cette auteur (ses cadres historiques et/ou sociologiques, son sens du détail, la famille Hedström). J'ai quand même dévoré ce court polar, pas pour le suspense - totalement absent, à mes yeux - mais parce que ça coule tout seul.

Un moment de lecture sympathique pour un lendemain de Noël sous la couette, sans plus. Un format et une reliure rigide fort agréables pour le lecteur.

Pensif = 3/5 - Horloge  26/12

Cyanure, Camilla Läckberg, Actes Sud, Actes Noirs, 2 novembre 2011, 180 p.

Challenge 5% de la Rentrée Littéraire 2011 chez Herisson, toutes catégories, 33/35

chall 1% litté 2011

Challenge Thriller de Cynthia, catégorie "Même pas peur" : 12/8

Vous cherchez des idées "lectures-frissons" ? récap des thrillers lus par les inscrits ici