vert cruelUn père complètement azimuté, dangereux pour les autres avec ses armes, et pour lui-même avec sa batterie de tranquillisants dont il dépasse allègrement les doses prescrites. Présentateur TV viré, il décide de se mettre au vert avec sa femme, leur ado de 15 ans et leur fille de 10 ans. On bazarde les véhicules, tout ce qui est électrique et facilite le quotidien, et on cultive des algues bleues - c'est, paraît-il, l'avenir. Ses proches admirent la beauté des lieux, certes, mais regrettent la ville, son confort et ont surtout la frousse car le paternel a la colère redoutable.
 
Un court roman-clin d'œil aux citadins qui se recyclent en mode écolo - et qui tiennent plus ou moins longtemps à ce rythme. Le thème étant abondamment traité sous toutes les formes littéraires (BD, roman, essai… pour le porno, voir auprès de blogo-expertes, j'ai quelques noms ), chaque nouvel ouvrage sur la question a désormais tout intérêt à sortir de l'ordinaire pour captiver son lecteur. Un chouïa d'humour ici, mais le personnage du père est tellement flippant que j'ai plutôt ri jaune. Un peu trop léger, ou comme qui dirait bâclé...
 
Un auteur dont je relirai Les noces barbares, livre fort, percutant.
 
Pensif = 11/20 -  Horloge  02-03 mars - souvenir d'un aprèm avec Lasardine, acheté pour le challenge 2 € de Cynthia !
 
Vert cruel, Yann Queffélec, J'ai Lu, Librio, septembre 2009, 74 p.

Challenge petit Bac de Enna, catégorie Couleur

challenge pt bac vert2