la dame en noir"Croyez-vous aux fantômes ?"  nous demande-t-on sur la couverture.  Fantôme
 
J'aurais tendance à répondre crânement "non". Mais si on me ficelle (sans quoi je pars en courant) devant "L'exorciste", "Amytiville", ou autres histoires de démons, d'envoûtements, d'ectoplasmes, je risque de devoir dormir la lumière allumée pendant quelques semaines, ensuite… Moralité : j'évite soigneusement ce genre de films, de livres même. Là, ma curiosité a été piquée, comme j'ai lu quelques romans "gothiques victoriens", et ayant vieilli de quelques décennies depuis mes dernières expériences flippantes avec les fantômes, le spiritisme…
 
*  *  *
 
Tout commence par une veillée de Noël familiale où chacun raconte sur un ton badin des histoires de revenants. Arthur Kipps, le patriarche, s'y refuse. Il a visiblement été traumatisé dans sa jeunesse, clerc de notaire débutant, envoyé dans le manoir d'une octogénaire décédée pour régler sa succession. Il retrace néanmoins cette terrifiante expérience par écrit, dans une lettre destinée à être lue à titre postume. Et là, lentement, mollement, le lecteur est invité à flirter avec l'au-delà : apparitions d'une femme décharnée, cris de terreur d'un cheval et d'un enfant qui s'enlisent dans les marais, bruits étranges dans une maison, rocking-chair qui se balance seul (cela ne vous rappelle rien ?) - le tout sur fond de brouillard et de hurlements du vent, bien sûr… ceci à répétition.
 
"Comme c'est bizarre !" me suis-je dit très vaguement en lisant le livre d'un œil et d'un esprit plutôt distraits, attendant un dénouement, certes, mais plus pour passer à une autre lecture, que ferrée par le suspense… Et non, la fin ne m'a ni sortie de ma torpeur, ni effrayée. Bref, vraiment pas pour moi, ce style de livre : même pas peur !
 
La 4e de couv évoque "un chef d'œuvre de la littérature anglaise". L'ouvrage vient d'être adapté au cinéma. Je ne vois pas comment on peut construire un scénario de 1h30 autour de ce récit dilué, vide, sans surprise, qui ne fait que reprendre laborieusement tous les clichés du genre.
 
Je remercie malgré tout LP Conseils pour cette proposition.
 
Confus + Pensif + Endormi + Yeux roulants = 1.5/5 -  Horloge  6 au 8 mars
 
La Dame en noir, Susan Hill, Archipel, 8 février 2012, 224 p.

Challenge petit Bac de Enna, catégories Objet (dame=pièce de jeu) et Couleur

challenge pt bac vert2

 Challenge Thriller de Cynthia, catégorie "Même pas peur" : 19/8

Vous cherchez des idées "lectures-frissons" ? récap des thrillers lus par les inscrits ici